Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

mardi 16 avril 2013

2 Explosions au marathon de Boston

Explosions à Boston :12 ans après le11 Septembre les états Unis se trouvent encore frappés par des attentats ( non revendiqués). 

3 personnes ont été tuées dans deux violentes explosions survenues lundi après-midi à Boston à environ 50 à 100 mètres de distance, et à quelques mètres de la ligne d'arrivée du 117e marathon, plus d'une centaine d'autres blessées, dont une vingtaine dans un état critique, ( "Selon une information fournie par des sources hospitalières, on parle de 67 amputés […] Le bilan des morts pourrait s’alourdir.") .
Celons les informations des organisateurs quelques 26.000 personnes participaient au marathon dont 23 Belges.Parmi les victimes, Martin Richard, 8 ans. Il attendait son papa à la ligne d’arrivée. Sa mère a été hospitalisée et sa petite soeur aurait perdu une jambe selon le WHDH.

La première explosion a retenti 4 heures et 9 minutes après le départ de la course, au moment où beaucoup de participants franchissent où viennent de franchir la ligne d'arrivée. La deuxième a eu lieu quelques secondes plus tard, à une centaine de mètres en amont.
 le commissaire de police de Boston, Ed Davis a déclaré lors d'une conférence de presse, que la police n'avait eu vent d'aucune menaces avant ces deux explosions.


Les Explosions en vidéos:








15 heures. Les chiens du FBI cherchent des indices. Selon la chaine CNN, le FBI fait renifler à leurs chiens les décombres pour tenter de trouver une «signature», une particularité, de l'auteur des bombes.

14 heure le FBI lance un appel à toutes les personnes présentes lors du marathon de les aider à traquer les poseurs de bombes. «Aucun détail, aucune information ne sont insignifiants.

13h30 Selon le ministère des Affaires étrangères, aucuns français ne sont recensés parmi les victimes.

13h15 La CIA serai à la recherche d'un Jihadiste isolé résident à Boston, car la marque de fabrique plutôt "artisanale" des deux bombes (roulements à billes, clous, et lames de rasoirs à l'intérieur)  laisserai penser à une action individuelle plutôt qu'a une organisation terroriste internationale.  Selon les médias américains, une perquisition a été réalisée dans la banlieue de Boston nommée Revere, 

Un Saoudien blessé aurai été entendu par la police. Le New York Post révèle qu'un Saoudien blessé pendant la course aurait été longuement entendu par les enquêteurs à l'hôpital. L'information n'est pas confirmée officiellement.

9h Suite aux évènements survenus à Boston, Paris renforce les patrouilles de sécurités. Manuel Valls à annoncé ce matin : «Il faut faire preuve de vigilance, vous savez que la France connaît une menace déjà depuis plusieurs années, notamment depuis plusieurs mois, avec notre engagement au Mali», déclare Manuel Valls sur RTL. «Il y a des mesures supplémentaires qui sont prises par précaution, comme les Anglais l'ont fait puisqu'ils ont eux aussi ont un très grand marathon dans quelques jours à Londres, mais sans céder évidemment ni à la panique, ni à la dramatisation», ajoute le ministre de l'intérieur, soulignant qu'il ne connaissait pas encore «les origines des attentats» de Boston.

«Il n'y a pas de menace précise concernant la France, il y a des menaces depuis plusieurs mois», «le terrorisme est un fait que nos sociétés modernes connaissent, un fait global mondial, donc il faut être prudent», précise t-il.


Tout le centre ville de boston est quadrillé par les services de polices et l'armée:



lundi 15 /04/13 . 00 h 10. Le président Obama prend la parole depuis la Maison Blanche. «Nous n'avons pas encore toutes les réponses. Nous ne savons toujours pas qui a commis ces actes, ni pourquoi», déclare Barack Obama lors d'une brève intervention depuis la Maison Blanche. «Mais nous trouverons, et ceux qui sont responsables, individus ou groupes, sentiront tout le poids de la justice», ajoute t-il.

VIDEO. «Nous trouverons ceux qui sont responsables» déclare Obama


«Tout individu ou tout groupe tenu pour responsable devra répondre de ses actes devant la justice», martèle le président américain. Barack Obama a également assuré que la sécurité serait renforcée autant que «nécessaire» dans le pays, alors que plusieurs villes, dont New York et Washington, ont déjà rehaussé leurs mesures de sécurité.







Les principales explosions meurtrières aux Etats-Unis depuis 1970

11 sept 2001  : deux avions de ligne, détournés par des membres d’Al Qaïda, s’abattent sur les tours du World Trade Center à New York, entraînant l’effondrement des deux édifices. Un troisième appareil s’encastre dans le Pentagone à Washington et un quatrième s’écrase en Pennsylvanie. Ces attentats, qui font près de 3.000 morts, sont les plus meurtriers de l’Histoire.
27 juil 1996  : un attentat à la bombe dans le parc du Centenaire à Atlanta pendant les jeux Olympiques fait deux morts et 112 blessés.
9 oct 1995  : un train assurant la liaison Miami-Los Angeles déraille dans l’Arizona après un attentat revendiqué par un groupe inconnu « Les fils de la Gestapo ». L’attentat, qui fait un mort et plus de 80 blessés, est probablement lié, selon les enquêteurs, au drame de Waco (80 morts en avril 1993 lorsque la police avait donné l’assaut contre la ferme de Waco au Texas tenue par la secte des Davidiens).
19 avr 1995  : un attentat à la voiture piégée contre un immeuble fédéral à Oklahoma City fait 168 morts et plus de 500 blessés. Timothy McVeigh, sympathisant de milices et groupuscules hostiles au gouvernement fédéral, a été reconnu coupable de cette attaque. Condamné à mort en juin 1997, il a été exécuté le 11 juin 2001.
26 fév 1993  : un attentat contre l’une des tours jumelles du World Trade Center de New York fait six morts et un millier de blessés. La bombe était dissimulée dans un parking souterrain. Quatre islamistes intégristes sont condamnés en mai 1994 à un total de 240 ans de prison pour cet attentat qui a ensuite été imputé au mouvement islamiste égyptien du cheikh aveugle Omar Abdel Rahmane, qui sera condamné à perpépuité en 1996 par la justice américaine.
16 mai 1981  : explosion dans les toilettes du terminal Pan Am à l’aéroport Kennedy de New York : un mort. L’attaque est revendiquée par le groupe « Résistance armée portoricaine ».
29 déc 1975  : attentat à la bombe dans une consigne de l’aéroport La Guardia de New York : 11 morts et 75 blessés.
24 jan 1975  : une explosion dans une taverne de New York fait quatre morts. C’est l’un des 49 attentats attribués entre 1974 et 1977 au groupe nationaliste des Forces armées de libération nationale portoricaine (FALN).
24 août 1970  : un chercheur de l’université de l’armée de terre de Madison (Wisconsin) est tué par une bombe placée par des militants se disant pacifistes.
16 septembre 1920  : une bombe avait explosé dans le quartier de Wall Street à New York, tuant 40 personnes et blessant des centaines d’autres. L’attentat avait été attribué par la police à des anarchistes.
Depuis les attentats du 11 Septembre 2001, de nombreux complots et tentatives d’attentats ont été déjoués aux Etats-Unis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.