Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.

lundi 14 mai 2012

Des physiciens stockent un film dans un nuage… de gaz

Ah, le “cloud” (“nuage” en Français), on ne parle que de ça en ce moment. Mais il n’est pas question ici d’aller simplement copier un film sur un serveur hébergé quelque part sur la planète et d’y accéder de n’importe où. Ce nuage-là est réel, il s’agit d’un nuage de rubidium !
Pourquoi vouloir stocker des informations dans un nuage de gaz ? Parce que le stockage atomique est un aspect fondamental des réseaux quantiques, une technologie qui pourrait bien remplacer l’informatique telle qu’on la connaît, à base de silicium. Et un gaz sort du lot, le rubidium. Alors comment stocker quoi que ce soit dans un nuage, vous demandez-vous ? C’est “relativement simple”. Encodez vos images en photons, envoyez-les dans un nuage de rubidium gazeux, puis générez un champ magnétique. Les atomes de rubidium vont absorber les photons. Désactivez ce champ et les photons, et l’information qu’ils contiennent, seront émis.
Facile, non ? Pour certains chercheurs, c’est le cas. Ceux-ci ont donc envoyé dans le nuage un petit film, deux lettres en vérité, un T puis un N. Une caméra a filmé l’émission des photons. Résultat : les deux lettres sont bien apparues, la seconde avant la première par contre, N puis T. Cela prouve tout de même bien qu’il est possible de stocker de l’information dans une mémoire atomique. Un premier pas vers l’informatique quantique ? Assurément !
[technologyreview]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Gadget

Ce contenu n'est pas encore disponible en cas de connexion chiffrée.